Le bord d'aile de Cassin

 

 

Il faut que je vous présente mon pote Gégé. Gégé Péhesse qu'il s'appelle. Gégé il sait tout, on peut tout lui demander, il est plus fort que la carte de Dora l'Exploratrice !

 

Le GPS : usages de base

 

Alors le GPS il sert à quoi ? Comme abordé succinctement sur la page navigation, on peut s'en servir pour vérifier sa position par rapport à la route chargée dans l'organiseur de vol. Mais il peut faire beaucoup d'autres choses aussi. Même si je suis loin d'en connaître toutes les ficelles, voici quelques trucs à savoir.

 

Le GPS de FSX se présente sous deux modèles différents selon les modèles d'avion choisi, soit le Garmin G295, soit le Garmin G500. Il existe également le Garmin G1000 mais comme il est intégré au "glass cockpit", j'en ferais certainement une page entière plus tard (et surtout, j'ai du mal à y retrouver mes petits avec ce dernier ^^ ).

Le G250 sera principalement dispo sur les petits avions, comme le Cub ou l'ULM, ou sur les vénérables ancêtres comme le DC-3. la plupart des autres utiliseront le G500, mais leurs fonctions sont exactement les mêmes, seule la présentation change, et juste légèrement.

 

Il est possible de zoomer ou dézoomer la carte sur l'écran principal, avec les boutons idoines : les deux petits boutons ronds "IN" et "OUT" à côté du pad à 4 touches sur le G295 ; les deux boutons RNG (range) sur le G500. Leur portée est de quelques mètres au niveau le plus élevé jusqu'à 500 nm au niveau le plus éloigné.

 

Penchons-nous d'abord sur l'écran principal :

Le petit avion représente bien sûr votre avion, vous l'aurez deviné ^^ L'arc de cercle est lui le compas, et la ligne rose indique le segment du plan de vol actuellement actif ; la ligne blanche le(s) prochain(s). Les indicatifs de ces segments sont indiqués, sur ce screen je viens de LFAT et je me dirige vers ABB.
La ligne juste en dessous montre l'écart de l'avion par rapport à la route, comme sur un cadran VOR. Ici, la route se trouve à la gauche de l'avion. L'écart par rapport à la route est donné sur la dernière ligne du tableau de gauche, XTK. Ici je suis à 1.47 nm à gauche de la route.

Sur la fenêtre principale, DTK en haut à gauche indique le cap programmé, TRK au milieu le cap suivi. DIS en haut à droite est la distance restante pour atteindre le prochain point de navigation, et ETE en bas à droite le temps estimé pour atteindre ce point. GS en bas à gauche indique lui la vitesse sol (pour Ground Speed, à ne pas confondre avec G/S pour Glide Slope, la pente de descente).
J'avoue que les autres indications du tableau de gauche me sont inconnues, à part ETA qui est, je pense (à confirmer / infirmer) l'heure d'arrivée estimée du plan de vol complet.

Le NAV dans la bande bleue indique que l'on est actuellement sur la page de navigation, et les deux petits carrés à côté que nous sommes sur la première page sur deux. Pour passer d'une page à l'autre, appuyez sur le bouton de droite du pad à 4 boutons sur le G295, et sur une des deux flèches droites du bouton PUSH CRSR sur le gros bouton en bas à droite sur le G500. Je sais, ce n'est pas très précis, mais je me plante tout le temps entre les deux ^^, sachez juste que l'un des deux correspond aux boutons horizontaux du G295, et les deux autres aux boutons verticaux.

L'autre page ne change pas grand-chose :

La première oriente la carte en fonction de l'avion, qui lui reste fixe, la seconde oriente l'avion en fonction de la carte (le nord est en haut). Notez qu'ici les indications sur les coins de la carte disparaissent.

 

Le bouton TERR, pour Terrain, affiche la même carte mais en couleur :

C'est plus joli, mais moins lisible ^^ En gros, ça vous servira surtout en montagne pour estimer le relief et passer par une vallée au lieu de tenter de survoler un col, si votre appareil n'est pas conçu pour monter assez haut.

 

Le bouton FPL (Flight Plan) sur le G500 ou Route sur le G295 indique votre plan de vol :

Avec les points de navigation (waypoint), leur cap (DTK), la distance (DIS) et les distances cumulées (CUM). L'accolade rose indique où vous en êtes.

 

Le bouton NRST (nearest, "le plus proche"), est bien pratique puisqu'il vous indique les "trucs" à portée, classés par ordre croissant.

Par "truc", j'entend, selon la page, les aéroports :

J'ignore ce que signifie BRG, DIS est bien entendu la distance, et APR doit être (je suppose ?) l'approche la plus couramment utilisée (à confirmer / infirmer également)

 

les intersections :

Avec ici aussi les colonnes BRG (dont j'ignore toujours la signification :op ) et DIStance

 

les NDB :

Même chose que pour les autres, avec la FREQuence en plus.

 

les VOR :

Tout pareil ^^ L'icône indique en outre si le VOR dispose d'un DME (hexagone dans un carré) ou pas (hexagone seul)

 

et les espaces aériens :

On passe d'une page à l'autre par le curseur horizontal, comme sur la page de navigation.

A partir de ces pages, vous pouvez sélectionner un point qui vous intéresse en cliquant sur le bouton curseur (le bouton PUSH CRSR en bas à droite sur le G500, ou CRSR tout court sur le G295). Ce bouton fera apparaître une surbrillance sur le premier des points de la liste, que vous pourrez descendre avec le curseur vertical (comme vous naviguez entre les pages avec le curseur horizontal).

Avec un élément en surbrillance, si vous validez avec la touche ENT (ou Enter sur le G295), vous accédez à la page d'infos de l'élément en question. Par exemple pour un NDB, un VOR ou une intersection :

On retrouve l'indicatif du VOR (ou autre) ainsi que son nom complet, ses coordonnées latitude / longitude, sa fréquence, etc...

Les infos pour un aéroport sont plus complètes et se décomposent en plusieurs pages.
La première regroupe le même genre d'infos (latitude, longitude, élévation, nom...), ainsi que le carburant dont dispose l'aéroport (Avgas pour les moteurs à piston, Jet pour les... jets). Attention donc si vous devez atterrir quelque part pour vous ravitailler, vérifiez bien d'abord que l'endroit puisse le faire, ou simplement qu'il dispose de pompe de ravitaillement tout court.

La seconde page présente la situation géographique de l'aéroport, avec ses pistes et leur orientation, leur longueur / largeur, leur surface, et si l'aéroport est ouvert 24/7 ou a des horaires restreints.

Viennent ensuite la page dédiée aux fréquences locales (tour, ATIS, sol, ILS, etc...)

La dernière page présente les approches et le circuit de remise de gaz qui en découlent.

 

Revenons sur la page nearest un instant : lorsque vous avez sélectionné un élément ou que vous êtes sur une page d'info, vous pouvez cliquer sur le bouton D barré d'une flèche pour supprimer votre plan de vol actuel et tracer une route directe vers ce point. Pratique lorsqu'on est en VFR sans plan de vol particulier et qu'on veut savoir par quel cap rejoindre l'aéroport choisi.

Sinon vous pouvez aussi cliquer sur le D fléché depuis la page de navigation et entrer à la main l'indicatif de l'élément désiré (curseur haut et bas pour sélectionner les lettres, droite et gauche pour passer aux lettres suivantes / précédentes), mais c'est nettement moins pratique.

Une fois entré un indicatif valide, un bouton "Activate?" se mettra en surbrillance et vous n'aurez plus qu'à valider avec ENT pour tracer la nouvelle route.

 

Le bouton PROC sert à entrer une procédure d'approche. Il ne fonctionne que pour l'aéroport d'arrivée de votre plan de vol actuel, donc si vous devez vous dérouter, vous devrez d'abord créer un nouveau "plan de vol" en ligne directe avec le bouton D comme indiqué ci-dessus.

Lorsque vous cliquez une première fois sur PROC, vous n'avez qu'un seul choix possible, "Select Approach". Les autres ne seront dispo que lorsqu'une approche aura déjà été chargée mais pas encore activée.

Sur la page suivante vous devez sélectionner l'approche désirée (bon, ici il n'y en a qu'une, donc pas le choix ^^ ). Evidemment, on choisira l'approche qui nous aura été indiquée par l'ATC, s'il y en a une de dispo. Inutile de sélectionner une approche pour la piste 22 si le contrôleur nous a indiqué la 4.

On choisit ensuite le mode de guidage, ici entre vecteurs et le VOR ROU, mais je ne sais pas quelle différence il y a.

Reste ensuite à choisir entre charger ("Load") ou activer ("Activate") la procédure. En la chargeant elle sera ajoutée à la fin de votre plan de vol :

En l'activant, elle remplace votre plan de vol en cours.

Attention, vous ne pouvez pas atterrir en suivant le GPS ! Ce dernier n'inclut pas de composante verticale, donc si vous activez le pilote automatique d'approche en ayant le GPS avec l'approche de sélectionnée, vous ne ferez que survoler la piste ^^ Il vous faudra gérer la descente vous même, ou bien repasser en mode NAV et suivre l'ILS de façon habituelle. Attention également, il se peut qu'il y ait un écart entre le GPS et la NAV, soyez prudent.

A quoi cela sert-il alors ? Disons qu'en cas d'approche loupée et de remise des gaz, vous pouvez enclencher le PA pour suivre automatiquement le circuit prévu (en mode GPS sur le sélecteur NAV/GPS) pour retenter une approche. Simplement, n'oubliez pas de reprendre de l'altitude ^^

 

Restent encore quatre boutons à voir rapidement : CLR (pour clear) sur le G500 ou Quit sur le G295 permettent de supprimer quelques éléments de la page de navigation : avec un appui vous aurez un petit "-1" d'affiché à côté du niveau de zoom, et vous ne verrez plus les intersections, un second appui (-2) supprimera les VOR et NDB, et un troisième les aéroports. Un quatrième reviendra au mode par défaut.

Le bouton MSG ("message") servira quand vous verrez une notification MSG clignoter sur la page de navigation. Le bouton ouvrira le message en question, soit 99% du temps (je ne me rappelle pas en avoir déjà vu d'autre ^^ ) "approaching airspace, less than 10 minutes" ("approche d'espace aérien, moins de 10 minutes"). C'est tout :op Et comme il a la fâcheuse tendance à clignoter toutes les dix secondes, si vous cliquez plusieurs fois dessus il finira par se mettre sur OFF et vous foutre la paix :op

Le bouton OBS... lui je ne sais pas à quoi il sert ^^ Apparemment il met en suspens la route actuelle, mais je n'ai jamais vu de grosse différence ?

Et en dernier, le bouton Menu, dont le contenu parle de lui-même :op

 

Alors, je vous l'avais bien dit, il est fort mon Gégé hein ? ^^

 

 

 

(haut de la page)