Le bord d'aile de Cassin

 

 

Première approche : l'ULM, rapidement.

 

Nouveauté de FSX, nous avons maintenant accès à un ULM pendulaire, c'est-à-dire avec une aile delta manipulée à la main par le pilote, en opposition à l'ULM dit multiaxe, qui, lui, ressemble plus à un avion comme on a l'habitude d'en voir (l'appellation ULM -"Ultra Léger Motorisé"- dépend du poids de l'appareil). De fabrication française (AirCréation est basé à Aubenas (07) ), le Trike est un ULM biplace qui permettra de s'envoyer en l'air avec un minimum de connaissances.

Le tableau de bord est minimaliste :

Au milieu du tableau de bord se trouve l'indicateur de cap (voir la page dédiée aux instruments pour plus de précisions). Non réglable, il s'agit en gros d'une bête boussole.
A sa gauche se trouve l'altimètre, numérique, qui indique l'altitude (en pieds ou en mètres, selon ce que vous avez choisi dans les options, peu importe que le graphisme en dessous indique "feet").
A droite on trouve l'indicateur de vitesse (idem, ne vous fiez pas à l'indication "mph" dessus, il est en nœuds comme pour tous les avions du jeu ^^).
En dessous on trouve le régime moteur, en tours par minute, et encore en dessous la jauge d'essence et l'interrupteur marche / arrêt du moteur.
Toujours plus bas (non visible sur cette image) on trouvera le bloc radio, avec juste une fréquence de COM. Et c'est tout.

Comme je le disais, ça se pilote surtout au feeling. Alignez-vous sur la piste, mettez les gaz, tirez DOUCEMENT sur le manche (dans FSX on manie toujours les commandes en douceur, les avions n'aiment pas les mouvements brusques. Si vous voulez malmener le manche, prenez l'Extra, lui il aime ça :op ), et c'est parti. /!\ ATTENTION cependant, le moteur de l'ULM dans FSX est boosté aux vitamines, si vous volez plein gaz en palier ou même en légère montée, vous allez atteindre puis dépasser la vitesse limite de l'appareil et vous aurez droit à un beau "crash" (l'écran se fige quoi :op ) indiquant que vous avez dépassé les limites de tolérances du bousin. Donc immédiatement après le décollage, ramenez les gaz aux 3/4, ça évitera ce genre de désagrément. Surveillez l'indicateur de vitesse pour éviter de dépasser 75 et ça ira ;o)

Faites-vous la main avec l'ULM, comment monter, descendre, tourner. Je ne m'attarderais pas plus sur cet appareil, étant donné ses limites que l'on atteint rapidement. Sans compter son bruit de mobylette qui est désagréable à la longue, et son atroce lenteur. C'est sympa pour la balade, mais vous êtes ici pour apprendre à piloter (virtuellement), non ? :op

 

(haut de la page)